.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Yaël Lecleach> "Une autre année pour tout croire "

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 16/03/2018
Age : 16
Ft. : Dylan O'Brien


MessageSujet: Yaël Lecleach> "Une autre année pour tout croire "   Ven 16 Mar - 13:57






" LECLEACH YAEL "

Informations de bases • Je me nomme Lecleach Yaël et j'ai 17 ans ans. On me surnomme surnom(s) Je fais partie du groupe "Les Lonicera." et je le vis bien. Mon sang est celui des "sang mêlé". J'ai le plaisir d'avoir comme baguette "une baguette en saule de 25.75 cm avec Corne de Jackalope" et mon patronus est "un ours". Pour finir mon épouvantard est "une faucheuse".

Derrière l'écran • Tu peux m’appeler Jordan. J'ai quelques années ans et j'écris depuis euh....plus de 18 ans quand je regarde bien.... ans. Ma présence sur le forum 5 ou 6 /7, autant prévenir mes partenaires de rp's après tout. J'ai trouvé le forum grâce à sa créatrice qui est une amie et je trouve que suggestion éventuelle.

Dylan O'BrienYaël Lecleach

Code:
[color=#660000]Dylan O'Brien[/color] ☾ [color=#660000]Yaël Lecleach[/color]


Caractère & Physique
Yaël est grand pour son âge. D'ailleurs cela l'ennuie un peu car il est souvent confondu avec les dernières années. Grand . . . oui mais mince aussi ! Enfin pas trop non plus. Les friandises qu'il ingurgite ne le fond pas grossir. La chance ! xD Ses cheveux sont trop long au goût de son père et sa mère lui reproche qu'il les coiffe que très rarement. Brun/châtain foncé il aime bien la couleur de ses cheveux. Ses yeux eux sont de couleur noisette.. Yeux marron caractère de cochon. Faux ! En tout cas cela ne s'appliqua pas à lui !! Pour parler de vêtement enfin Yaël aime le week-end et les soirées pour quitter son uniforme et s'habiller comme il l'entend. C’est comme ses converses qu'il ne quitte pas. Toujours propre sur lui, il fais attention à son image, même s'il lui arrive de mettre quelques vêtements à la poubelle suite aux bagarres.
Demander à Yaël de ne pas mettre ses converses c'est comme demander à la prof de maths de faire un 100M en 8 secondes.... IMPOSSIBLE!!!


Fils unique de Thomas et Ellia Lecleach ● Vis dans la ville de Vannes ● A un chien labrador noir du nom de Bulle et un nilfeur Cambouis● Après son primaire, il entre à Beaubâtons● Ne rentre chez lui que pour les vacances. Ses parents sont toujours occupé par leur travail et ne sont jamais chez eux ● Depuis qu'il est enfant, Yaël est fan des comics américain, mais il n'aime pas Superman ● Gros fan de Dc Who, il a un Tardis en porte clef ● Pour lui Harry Potter n'est pas de la lecture, c'est de la culture!! ● Mélomane, il écoute de tout, mais pitié ne lui parlez pas de rap et de RnB ● Il a une cicatrice au poignet gauche. Mauvaise chute lors d'une bagarre, 6 points de sutures ● Ses notes sont assez bonnes, voir très bonnes dans certaines matiéres. ● Quand il déprime, il va manger une glace menthe chocolat car le reste c'est pas de la glace ● Quand il est seul, il commence toujours son repas par le dessert. S'il meurt il aura au moins manger son dessert ● Il ne supporte pas le rose et toutes les couleurs criardes ● Autodidacte, Yaël apprend beaucoup de choses de lui même: la cuisine, le bricolage, les langues étrangère  ●


Histoire
Fin des classes


Lâchant le bâtant de ma grande mâle, j'ai un sourire en coin alors que le bras de mon père passe devant moi pour fermer à son tour le coffre de notre voiture. "Et voilà il ne manque plus qu'a dire au revoir à tout le monde!" Lui offrant un sourire, je lui tape l'épaule et vais rejoindre mes amis prés de la fontaine où ils sont tous en train de rigoler. M'arrêtant à quelques pas d'eux, je glisse mes mains dans les poches de mon jean et les regarde de mon point de vue. Clément taquine Wendy qui lui ébouriffe les cheveux en riant alors que Thomas à un regard tendre pour les deux plus jeunes. Un sourire en coin, je croise le regard de Thomas et les rejoint pour de bons alors que Wendy rigole. 

Après avoir souhaiter de bonne vacances à tout le monde et avoir promis d'envoyer des nouvelles, j'ai droit à un câlin de Wendy. Profitant de ce contact avec la jolie blonde, je lui colle un bisou sur la joue et donne une accolade à Thomas avant de passer à Clément. Récupérant Cambouis prés de la fontaine, je le laisse grimpé sur mon épaule et vais rejoindre mon père. Grimpant dans la voiture, je laisse mon Niffleur se mettre sur mes genoux et tend la main vers la radio ou je colle ma clef USB dans le lecteur. "Yaël...." "Maman est pas là, on s'en fiche non?" Je fais en offrant un sourire à mon père avant de monter le son à fond de Twenty One Pilots. Voyant mon père mettre la marche arrière, il se remet au point mort. "Ok va pour ta musique, mais conduis du coup!" Ayant un grand sourire, je m'empresse de me détacher et passe prendre sa place alors que mon animal se retrouve sur mon père. Passant la marche arrière, je baisse les vitres, prend mes lunettes de soleil et quitte pour de bon l'école, musique à fond.


Accident

"Tu crois que Chace voudra venir avec moi au bal?" Me demande Sherryl alors que je lève les yeux de mon livre de maths. Nous sommes installé dans la véranda pour nos révisions d'été, mais je crois qu'il n'y as que moi qui révise pour notre examen. " Demande lui!" Je ne sais pas trop quoi lui dire, et puis je m'en fiche de ce bal! Mes parents rentrent dans une semaine de leur vacances et j'ai hâte de les retrouvés. Ils sont parti en Italie. Rien de mieux pour un voyage en amoureux surtout quand c'est leur fils qui leur paie les vacances. Maman était toute joyeuse de se balader à Rome. Ils me manquent, même si ma cousine Sherryl est là. Elle est venue passer la semaine à la maison. On ne se parle pas beaucoup vu qu'elle est à Poudlard, mais c'est sympas de voir comment fonctionne son école.

Servant un nouveau verre de jus de fruit à Sherryl je lève les yeux vers la route quand LA voiture noire se gare devant notre porte. La fixant je vois les officiers en sortir et sent mon sang quitter mon corps.... non c'est impossible.....Ils ont du se tromper de maison....

Morgue

L'odeur de javel me saute au nez. C'est affreux. Ca sent les endroit aseptiser, ou aucun microbes ne vivent. Tout est blanc, je fixe mes pieds sur le sol gris qui avancent alors qu'il me semble que la main de Wendy est sur mon bras. Thomas me frôle sur ma gauche, ils marchent prés de moi, mais personne ne dis un mot. Devant nous, le dos d'un homme avec une blouse blanche nous précéde. Je ne fais pas vraiment attention à ce qu'il dis, après tout est-ce que j'en ai vraiment besoin?

M'arrêtant quand les pas devant moi se stope, je lève les yeux et vois une double porte. Je pose ma main sur celle de Wendy quand on me dis que je dois y aller seul. Je la serre, la lâche et passe la porte sans me retourner. Nous marchons encore quelques pas avant qu'il ne s'arrête de nouveau devant une porte à gauche. "Vous savez Yaël, vous n'êtes pas obliger de voir ça. Vous devriez attendre. " "Je veux les voirs" L'entendant soupirer, il ouvre la porte et j'entre.

La pièce est petite, il y a deux brancards, l'un  à côté de l'autre. Il fais froid, très froid dans cette pièce. Fermant ma veste, je m'avance d'un pas et regarde les brancards. Je distingue les cheveux châtains et bouclés de ma mère à droite. Le nez arlequin de mon père à gauche. M'avançant au milieu j'écoute d'une oreille distraite ce que le médecin me dis. Il y a un bandage sur la tête de ma mère. Toute sa tête est prise dans se bandage alors qu'il est tâcher de sang au niveau de la tempe. Mon père n'a rien au visage, mais je tend la main vers ses cheveux et je lève une mèche au niveau de son front. Un pansement est mis sur ce que je devine comme un impact. "Ils se sont battus avant de mourir" Lâchant la mèche de cheveux, je regarde le médecin et le fixe. "Et vous croyez que ça me rassure de savoir que mes parents se sont battus avant d'être assassiné peut-être?" Je ne trouve rien de mieux à dire alors que ma main droite se pose sur le bras de ma mère. Posant mon regard sur ce simple geste, mes yeux se remplissent de larmes. Je les ferme aussi fort que possible, mais ça ne sert à rien. J'y arrive pas, alors je laisse couler. M’agrippant au brancard, je me tourne, mais fais glisser le draps du corps de ma mère. Elle est vêtue d'un haut et d'un bas simple, juste pour cacher son intimité face aux médecins. Posant mon regard sur elle, mes yeux s'écarquilles sur les marques que son corps portent. Elles sont rouges comme si elle étaient faite au fer. "Elle n'a jamais eu de cicatrices sauf celle à son poignet à cause du clou de l'escaliers" je fais en me tournant vers le médecin dont le visage à présent est marqué par l’embarras. "Elles ont étaient faites nous pensons durons la bataille"  Posant ma main sur le draps de mon père, je le retire et vois le même genre de marques sur lui. Prenant la main de mon père puis celle de ma mère, je reste au milieu entre eux alors que le médecin me dis qu'il me laisse un moment seul. Je serre leur mains froides autant que possible dans les miennes, voulant leur donner un peu de ma chaleur.

Je ne sais pas combien de temps je reste la, mais tout ce que je sais c'est que quand Wendy et Thomas viennent me chercher, il fais nuit depuis longtemps. Ils me promettent de me ramener demain et tous les autres jours s'il le faut.    

Enterrement

Le ciel est gris, emplit de gros nuages prés à craquer, mais pas une goutte. Rien qu'eux dans le ciel offrent aux personnes une triste atmosphère sur ce carré de pelouse.
Baissant le regard sur mes mains, j'ai un soupire en coin lorsque je me rends compte que je viens de mettre en morceau la page de mon discourt. Etrange non? Faire un discourt, c'est stupide je trouve. Cela sert à quoi au final un discour dans de tels moments?

"Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien.
Sur des prés d'herbe fraîche, il me fait reposer.
Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin pour l'honneur de son nom.


Tout ça c'est juste une grande blague et ça me donne envie de vomir. Tournant la tête sur ma droite, je vois un homme d'une cinquantaine d'année tamponné ses yeux avec un mouchoir. Il en as de la chance....
"A présent nous allons écouter quelques mots de Yaël, le fils de Thomas et d'Ellia."
Levant mes yeux sur le prêtre qui m'offre un triste sourire, je me lève, laissant tomber sur le sol les morceaux de mes feuilles rouges. Laissant courir mes doigts sur le bois foncé des cercueils, je ferme mon poing avant de faire demi-tour. Posant ma main sur le bois froid, une mains sur chaque je regarde ma main sur la surface lisse alors qu'une immense boule se crée au creux de ma gorge.
"Qu'importe ce qu'il se passe.... Je commence un sourie en coin alors qu'une larme roule sur ma joue. "C'est ce que mes parents aimaient dire. C'était leur devise, leur fil rouge, ce qu'ils disaient disait presque tout le temps, mais je ne vous l'apprend pas. Qu'importe que mes parents ne soit plus là, je me mariais, qu'importe si je m'en sors pas très bien, je ferai de grandes écoles, qu'importe si je suis pas en forme, nous aurons une belle vie." Fermant les yeux avec force, je les serre très fort avant de les ouvrir de nouveau. C'est stupide, mais j'arrive pas à me contrôler. "Vous dire que j'ai fait un discourt serai vous mentir, j'ai pris des feuilles et j'ai essayé d'écrire sur mes parents, c'est impossible. Il suffis de voire comment elles ont terminés!" J'explique en désignant de ma main libre le tas au pied de ma chaise. Wendy qui était à ma droite sur les chaises, regarde au pieds de la mienne, alors que Thomas pose sa main sur son genoux. "Aucun discourt ne pourra définir à leur juste valeur, ils étaient exceptionnel en tout point. Toujours là quand j'en avais besoin. Papa travaillais au Ministére et maman d'aprés son ancienne directrice était l'une des plus brillante sorcière qu'elle n'ai jamais vu. Elle était exceptionnelle que ça soit à la maison, avec ces amis ou dans son travail à l'hopital."

Je ne sais pas si je fais bien, mais je continue à parler de mes parents, de leurs métiers , mais aussi de leurs souhaits et de leurs rêves. Au dernier rang je vois Madame Maxime, la directrice de l'academie, avoir un sourire en coin lorsque j'évoque la roserai du lycée privé qu'elle à côtoyais.

"Qu'importe ce qu'il se passe.... .Je chuchote en regardent les cercueils en essuyant mes yeux.

Je n'arrive pas à détourner mon regard même lorsqu'on viens me glisser mes roses entre les doigts. Embrassant la rose, je la pose sur le couvercle avant de reculer un peu. Laissant les hommes activer les manivelles, je regarde les cercueils descendre doucement sous terre. M'approchant un peu plus, je prend une poignée de terre et la laisse tomber avant de nettoyer mes mains.
S'ensuit une valse de personnes qui veulent jeté une poignet de terre. A ce rythme les fossoyeurs n'aurons plus rien à mettre en place.

Sentant une goutte sur la joue, je lève les yeux vers le ciel, qui à enfin daigné à son tour mêlé son chagrin au notre. Restant les yeux rivé sur le ciel un moment, ma vue est cachée par un tissu noir.
"Viens sinon tu vas tomber malade..."
Baisant mes yeux sur Wendy, je la regarde avant de pleurer de nouveau. Me laissant tombé dans ses bras, je pleure une nouvelle fois toute les larmes de mon corps.
"Je croyais que j'avais plus de larmes! Je renifle contre elle alors que ses bras se sont fermés sur moi, laissant le parapluie sombre jonché le sol.
"Il t'en restera toujours. Me souffle t'elle à l'oreille alors qu'elle me garde contre elle, un long moment. Finalement Thomas nous rejoins et je sent ses bras autour de moi. M'accrochant à mes amis, je pleure tout ce que je peux, me fichant bien que les autres me regarde ou non.

Départ école

Fermant le coffre de la voiture, je fais demi-tour sur mes talons et rejoint Claire, ma voisine qui arrive vers moi depuis l'autre côté de la route. "T'as bien fermé le coffre ?" Haussant un sourcil, je la regarde comme si j'étais plus blond et stupide que je ne suis. "Je ne fais que demander !"

Ne voulant pas faire mes sacs pour aller à l'école, Claire les as fait à ma place et à charger ma voiture. "Tu m'appelles quand t'arrives ?" La voyant joué avec mes clefs, elle me les tend alors que je lui rends les siennes où j'ai ajouté une autre clef qu'elle remarque assez vite "Qu'est-ce que c'est ?" "La clef de la maison, au cas, tu aurais besoin de venir,  ; alors je me suis dit que tu pourrais en avoir une,." Ce matin après mon réveil, je me suis dépêché d'aller en faire un double pour lui donner. Je ne sais pas vraiment si elle va s'en servir, mais au moins je suis rassuré d'un certain côté en me disant qu'elle en a une.

J'aime pas lui dire au revoir, ça me fait toujours bizarre. Ok elle est moldu, mais je l'aime bien ma voisine malgré son âge avancé. Me réfugiant dans ses bras, je me colle autant que possible contre elle en fermant les yeux. "Jure-moi quelque chose Yaël..." Me glisse-t-elle à l'oreille alors que je m'écarte un peu. Ce n'est pas le genre de Claire de me demander ça, ça doit être important. "Primo n'arrête pas le dessin, secondo envoie moi des mails et des sms quand tu veux, appel si tu as besoin, tercio met autre chose que du noir s'il te plaît. Ça fait rassortir la blancheur de ta peau et on dirait que tu es malade." Rigolent, je lui jure tout ce qu'il veut alors que je profite de nos dernières minutes à nous.

"Allez, allons-y sinon tu ne vas jamais partir." Me décollant à contre grès de ce que je qualifie de tante , je garde sa main un bref instant dans la mienne. Jouant avec mes doigts, j'effleure les détache finalement "Ne te retourne pas surtout. "L'embrassant sur la joue, je recule, coupe le contact de nos mains et part vers ma voiture sachant qu'elle en fait autant.

Montant derrière le volant, je mets le contact et regarde ma voisine repartir vers sa maison. démarre sa voiture. Tournant la clef, je me mords la lèvre inférieure avant de regarder le siège à côté de moi ou Cambouis avec la ceinture. Fronçant les sourcils, je prends l'enveloppe ou une simple carte est glissée dedans : "N'oublie pas que je t'aime. C" Un sourire en coin, je la pose et met le contact.

Enlevant le frein à main, je passe la vitesse et je quitte le quartier.




Dernière édition par Yaël Lecleach le Jeu 12 Avr - 10:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon cœur est un océan de secrets
avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 13/03/2018
Age : 17 ans
Ft. : Holland Roden


MessageSujet: Re: Yaël Lecleach> "Une autre année pour tout croire "   Ven 16 Mar - 15:09

Bienvenue parmi nous Yaël, si tu as la moindre question, n'hésite pas, tu sais où me trouver Wink. Bon courage pour la suite de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 16/03/2018
Age : 16
Ft. : Dylan O'Brien


MessageSujet: Re: Yaël Lecleach> "Une autre année pour tout croire "   Ven 16 Mar - 15:10

Salut rose =) Ouais t'en fais pas pour moi, au pire je sais où tu es ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 10/04/2018
Age : 17 ans
Ft. : Thomas Brodie-Sangster


MessageSujet: Re: Yaël Lecleach> "Une autre année pour tout croire "   Mer 11 Avr - 16:45

Bienvenue mon pote, allez magne toi à faire ta fiche, on attend plus que toi avec Wendy. Et je suis sûr qu'il y a pas que nous qui est impatient que tu termines (pense à la jolie rousse).

En tout cas hâte de voir ton histoire et si tu as besoin de parler je suis là tu le sais d'accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 16/03/2018
Age : 16
Ft. : Dylan O'Brien


MessageSujet: Re: Yaël Lecleach> "Une autre année pour tout croire "   Jeu 12 Avr - 10:39

FINI!!!!!

Oui, oui c'est la vérité j'ai fini ma fiche ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mon cœur est un océan de secrets
avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 13/03/2018
Age : 17 ans
Ft. : Holland Roden


MessageSujet: Re: Yaël Lecleach> "Une autre année pour tout croire "   Jeu 12 Avr - 11:58

Je pense que tu vas en faire des heureux Yaël ^^. En tout cas, il ne faut pas être en déprime pour lire ton histoire, elle donne beaucoup la boule au ventre. Oui oui elle est tellement triste... Je me demande vraiment comment tu vas réussir à tant sortir de tout cela, le temps peut-être, mais encore. Réserve-moi un lien surtout et je suis impatiente de faire des rp's avec toi.

Enfin, j'ai le plaisir de te dire que tu es validé. N'oublie pas de remplir les bottins et de faire tes demandes. Sans oublier ta fiche de liens et de rp.

Amuse-toi bien parmi nous surtout. Le staff est là si tu as la moindres demandes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 10/04/2018
Age : 17 ans
Ft. : Thomas Brodie-Sangster


MessageSujet: Re: Yaël Lecleach> "Une autre année pour tout croire "   Jeu 12 Avr - 14:58

Oh punaise OUIIIIIII tu es validé mec !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 16/03/2018
Age : 16
Ft. : Dylan O'Brien


MessageSujet: Re: Yaël Lecleach> "Une autre année pour tout croire "   Jeu 12 Avr - 19:00

Et ouais mec je suis là, t'en fais pas je vais faire tous mes bottins et on se fais un rp des ce soir =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Yaël Lecleach> "Une autre année pour tout croire "   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yaël Lecleach> "Une autre année pour tout croire "
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre.Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde... [Livre I - Terminé]
» INTRIGUE [Sept.] Discours de début d'année [Pour tous ]
» Il y a un temps pour tout [Pomona]
» L'équipe de l'année pour pas un rond...
» « Le bonheur est comme un papillon : il vole sans jamais regarder en arrière. ♪ »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beauxbatons Academy of Magic :: Titre :: Vos présentations :: Ils sont parmi nous !-
Sauter vers: