.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rosalia Carter ; Une mordu à l'académie, chut ! c'est un secret.

Aller en bas 
AuteurMessage

Mon cœur est un océan de secrets
avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 13/03/2018
Age : 17 ans
Ft. : Holland Roden


MessageSujet: Rosalia Carter ; Une mordu à l'académie, chut ! c'est un secret.   Ven 16 Mar - 14:16






" Rosalia Carter "

Informations de bases • Je me nomme Carter Rosalia et j'ai 17 ans ans. On me surnomme Rose, Rosie ou Rosa Je fais partie du groupe " Les Aloysia" et je le vis bien. Mon sang est celui des "Né-Moldu et Mordu". J'ai le plaisir d'avoir comme baguette "Baguette au bois de Mélèze, au Coeur de Plume d'oiseau-tonnerre et mesure 27,3 cm" et mon patronus est "Loup". Pour finir mon épouvantard est "Les nuit de pleine lune".

Derrière l'écran • Tu peux m’appeler Rose. J'ai 25 ans et j'écris depuis 10 ans à peu prés. Ma présence sur le forum sera mon maximum possible, je dirais 5/7 étant donné que mes week-end sont très prit. Autant prévenir mes partenaires de rp's après tout. J'ai trouvé le forum sur rien du tout, plutôt grâce à Olympe et je trouve que il vaut le coup d'oeil !.

Holland RodenRosalia Parker

Code:
[color=#660000]Holland Roden[/color] ☾ [color=#660000]Rosalia Carter[/color]


Caractère & Physique
Physiquement je suis de taille moyenne, 1m60 pour être plus précise et assez mince. Ma peau est plutôt pâle, ce qui va parfaitement avec la couleur de mes longs cheveux de couleur blond vénitien, ainsi qu’avec mes yeux vert foncé. Bon je vous avoue que quand les gens disent que je suis rousse, je ne dis rien, car le blond vénitien se rapproche beaucoup et est très peu connu.

En ce qui concerne mon caractère, je pouvais être impitoyable. Je n’avais pas de problème avec le fait de manipuler les gens pour arriver à mes fins, en fait pour être franche avec vous, j’étais une vraie garce qui voulait être la plus populaire et qu’on ne voyait qu’elle. Seulement c’était avant que je me fasse mordre pour mon soi-disant petit ami.
Je me suis donc forgé une carapace qui me parait plus distante avec les autres, de peur de leur faire du mal. Mais à côté de ça, j’ai horreur d’être seule, je suis même très sensible et cela arrive encore aujourd’hui de pleurer lorsque que me retrouve seule. Cela me soulage pour refaire après bonne figure et surtout garder mon secret bien caché.

Sinon je suis une personne générosité, têtue, douce, parfois impulsive, gentille, rancunière, jolie, très intelligente, gourmande, fidèle, jalouse et protectrice. Le cœur sur la main, je n’hésite pas à faire tout mon possible pour rendre mes proches heureux.

Côté vestimentaire, je suis tout simplement à ma mode, pas besoin de suivre la vrai étant donné qu’aujourd’hui je suis à Beauxbâtons et que nous devons porter un uniforme. Mais je reste une personne soignée et cela se voit à mes vêtements.


Histoire
Née en 2001, vous pouvez bien calculer, cette année j’ai 17 ans. 17 ans où ma vie à changé complément. J’espère que vous êtes bien assis parce que je vais vous raconter mon histoire.

Née d’une nuit étoilée, plus précisément à 21 heure 37, mes parents ont été les plus heureux du monde. Comment je le sais, grâce aux photos et aux vidéos prise à ma naissance. J’étais toute petite et déjà toute mignonne. Enfin la beauté ne fait pas tout, vu que à ce que mes parents ont dit, j’étais insupportable et voulait toujours être dans leurs bras.

Mon enfance lui, fut inoubliable, j’en ai quelques souvenir aujourd’hui et je ne suis pas prête à les oublier, car ma famille pour moi c’est tout. Plus les années passèrent et plus mon caractère évolué. Je n’aimais pas du tout l’école et pourtant j’avais les bonnes notes qui suivaient, mes parents se demandaient d’ailleurs comment je faisais pour réussir alors que je ne faisais rien.

Alors que je rentre au collège, je ne me laisse pas du tout faire et je suis même une fille impitoyable. Manipuler les autres, j’adorais ça, surtout pour arriver à mes fins. Je profitais de chaque personne, telle une vraie garce afin d’être la plus populaire. Qui dit d’ailleurs la plus populaire avec le plus populaire, et bien non, moi j’étais plutôt avec le plus rebelle. Le mec qui préféré fumait ce qui ne faut pas sous le préau et qui arrive en moto car il est en troisième et qu’il a beaucoup redoublé. Bref, le mec qui me ressemblé d’une certaine manière, car il prenait tout le monde comme de la merde, sauf moi.

Depuis que je suis avec lui, je dois dire qu’entre mes parents et moi c’est plutôt étincelle, mes parents ne le supporte pas. Pour cause, mon comportement peut-être et le sien. Un soir, alors que je n’avais pas le droit de sortir, je m’embrouille avec mes parents et claque la porte de la maison derrière moi. Il était là, proche du trottoir à m’observer. Me tendant un casque pour que je monte avec lui. Ça faisait des années maintenant que j’étais avec lui, lui n’était plus en étude, tandis que moi j’étais en première année de lycée. Ben oui à presque 16 ans, il faut bien avancer dans les études.

Bref, allant vers lui, je lui prends le casque et reçoit un baiser de sa part pour ensuite me laisser la place derrière lui. Soupirant, je regarde mes parents par la fenêtre qui nous regarde et met le casque sur ma tête. Oui je leur tournais le dos, ce n’était pas du tout moi. Démarrant la moto, je m’accroche alors à mon petit ami et voit les heures passer. Cela faisait bientôt deux heures que nous étions sur la route et nous voilà arrêter proche de la forêt. Qu’est-ce que l’on faisait là… Celui-ci m’explique alors qu’il rejoint des potes à lui pour faire un feu de camp. Ne disant rien, après qu’on est enlevé nos casques, il me tend la main et comme une idiote, je le suis.

Dans cette forêt, je n’étais pas rassuré et pourtant j’y allais. Pourquoi ? Arrivée au camp, je vois trois personnes que je connais et trois autres personnes inconnues. Après leur avoir dit bonsoir, je m’assois proche de mon petit ami. Nous parlons pendant un bout de temps et quand la nuit commence à tomber, il commence alors à allumer le feu. Me perdant dans les flammes, je ne comprends pas ce qu’il se passe par la suite, tout se passe tellement vite, peut-être à cause de l’alcool vous me direz. Alors que je lève mon regard vers la lune que nous pouvions apercevoir, je pouvais voir qu’elle était pleine. Elle était magnifique, c’était ma préférée. Alors que je baisse mon regard pour le dire, je vois qu’il manque les trois personnes que je connais et mon petit ami. Me levant, je me tiens à un tronc d’arbre et le cherche. Où était-il… Entendant alors quelques minutes plus tard des hurlements, je fronce les sourcils et voit aux loin quatre formes s’approcher de nous et après ça trou noire.

A mon réveil, j’étais dans un lit avec beaucoup de bandage autour de mes membres. Que s’était-il passé. M’asseyant sur le lit, j’avais mal au crane… Me levant par la suite, j’avais mal partout. Regardant autour de moi, je ne connaissais pas l’endroit. Regardant alors par la fenêtre, j’entends le bruit de la porte s’ouvrir. En me retournant, je vois un nain rentrer avec un plateau. Il se présente sous le nom de monsieur Dubois me demanda si j’allais bien et me dit de manger pour reprendre des forces. Sans broncher je mange et fini par lui demander où je me trouvais et si je pouvais rentrer chez moi. Celui-ci me répond alors que s’est impossible, pour ensuite m’expliquer toute l’histoire.

La nuit dernière, je me suis fait mordre par un lycanthrope qui n’était t’autre mon petit ami. Celui-ci s’est enfuit après l’intervention de monsieur Dubois. Les autres quant à eux non pas survécu. Comment voulez-vous que je croie en tout cela… Il me raconte alors par la suite que je ne peux allez chez mes parents car je peux leur faire du mal et même les tuer. Avalant ma salive quand il dit cela, je ne dis rien et celui-ci continu à me parler et surtout à tout me raconter.

Tout ce qui est magique existe, les sorciers, les créatures ect… Il y a même une école en France pour les sorciers et j’en suis même une. Oui j’ai été inscrite à ma naissance à cette école et à 11 ans j’ai reçu chez les parents mon inscription. Mes parents ne m’ont rien dit sur tout cela pourquoi…

Aujourd’hui je vais entrée à cette école, voilà un an que je me prépare à ça, un an que je prends une potion à chaque pleine lune afin de ne pas me transformer, parfois ça marche, parfois elle ne marche pas, donc on m’accroche avec des chaines dans un sous-sol. A l’école ce sera la même, je pourrais sois prendre la potion, sois m’accrocher dans le sous-sol. A ce qui parait, tout le personnel est au courant de ce que je suis, mais aucun élève ne le sait. Comment voulez-vous que je me m’intègre alors que tout le monde se connais et que tout le monde et plus fort que moi dans tous les cours…

Me voilà à la gare de translation en bretagne, prête à embarquer pour l’académie Beauxbâtons. Avec un collier retourneur de temps, le professeur Dubois à dit que ça va beaucoup me servir pour me remettre à jour sur les cours. Je suis tellement stressé et j’ai encore du mal à y croire et surtout à réaliser que je ne reverrais plus mes parents par ma faute.

Positionné sur le quai, je suis là avec mes bagages et tous mes accessoires magiques dont je connais seulement depuis un an leurs existences. J’ai l’impression que jesuis vraiment dans un rêve, est-ce que je vais vraiment me réveiller un jour ? D’un côté, je ne l’espère pas, car depuis peu, j’ai appris qu’un nouveau monde existé autour de moi et je dois dire que j’adore énormément ça et je ferais tout pour que ce monde m’accepte telle que je suis aujourd’hui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rosalia Carter ; Une mordu à l'académie, chut ! c'est un secret.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean Raspail à l'Académie Française
» Isabella Eloïse Carter {OK}
» Maison de Carter (-18 ans)
» l'Académie de la Rose des Vents
» Je quitte l'académie !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beauxbatons Academy of Magic :: Titre :: Vos présentations :: Ils sont parmi nous !-
Sauter vers: